Découvrez les différentes cosmogonies et mythologies des plus grandes civilisations du monde


lundi 4 janvier 2016

MYTHOLOGIE INCA - BON A SAVOIR

La fondation de Lima par Francisco Pizarro

Aux premiers abords, les Incas peuvent paraître pour des ignorants. En effet, au 16e siècle de notre ère, ils ne connaissaient ni la roue, ni le fer, ni la voûte, et ne possédaient pas de système d'écriture suffisamment élaborés pour être appelé "écriture". Mais malgré tout cela, vous allez voir à quel point cette civilisation est passionnante, et tout ce qu'elle nous a laissé. Mais tout d'abord, un traditionnel tour sur le Lexique, mes amis !

LEXIQUE
Le but n'est pas ici de lister TOUS les mots liés à la civilisation inca et son langage, mais juste de répertorier les plus importants, qui peuvent avoir une influence dans votre compréhension de certains textes. La liste sera de plus en plus fournie au fur et à mesure de mes lectures, mais j'ai fais le choix par exemple de ne pas lister bêtement tous les vêtements et les aliments, pour éviter toute éventuelle lourdeur. Le but ici est de ne pas bloquer devant un mot important, non pas de tout traduire de manière un peu scolaire. Et comme je suis gentil et passionné, tout est rangé par ordre alphabétique :)

Ayllu = clan, ensemble de familles unies par des liens de parenté ou d'alliance. Élément sur la base lequel le société Andine s'est construite. Il y avait des Ayllu dominants qui comptaient plusieurs autres Ayllu dépendants, qui obéissaient alors au Kuraka dominant et adorait la Waka dominante. On appelle cela une chefferie. Il existait des dizaines de milliers d'Ayllu.
Aclla-Cuna = vierges du Soleil, "femmes choisies". Ce sont des jeunes femmes, choisies parmi les plus belles, qui sont enfermées dans les temples du soleil, et font partie des concubines de l'Inca. Elles vivaient donc recluses et passaient leur temps à filer, tisser et à fabriquer la bière de mais pour les festivités.
Aclla Huasi = maison des "femmes choisies".
Apu = roi, seigneur, haut dignitaire.
Ajajay = haha (rire en Quechua).
Aymara = une des langues parlées dans le Collasuyu.
Amautas = sages, philosophes.
Capac Nan = "Chemin de l'Inca" ; Nom donné à l'ensemble des 23.000 km de voies de communication.
Ceques = lignes imaginaires qui avaient pour point de départ le Coricancha au coeur de Cuzco et pour point d'arrivée les lieux sacrés (huaca) situés dans les limites du territoire de la capitale inca.
Chacana = croix inca ; symbole originaire du Pérou.
Chasqui (ou Chaski) = coureur messager très rapide qui partait d'un point à un autre à pied pour transmettre oralement un message ou transmettre un objet.
Chicha = boisson fermentée à base de maïs.
Civilisation précolombienne = civilisation qui se sont développées en Amérique Centrale et Amérique du Sud avant l'arrivée de Christophe Colomb en 1492. Les Incas en font naturellement partis.
Coricancha = "Enclos doré" ou "Enceinte d'or". Nom donné au principal temple du Soleil, dédié à Inti, qui se trouvait symboliquement au centre de Cuzco.
Cuzco = "Le nombril du monde" en Quechua ; capitale de l'Empire Inca.
Curaca (ou Cacique) = chef d'une ayllu, souvent le descendant du fondateur du groupe. Chef locaux et provinciaux, qui constituaient l'élite provinciale de l'empire inca.
Encomienda = privilège accordé par la Couronne aux premiers conquistadores consistant à bénéficier du travail d'un groupe, d'une ethnie, d'un village d'indiens.
Encomenderos = hommes missionnés par la Couronne pour maintenir l'ordre et évangéliser les indigènes.
Huacacamayoc = gardien d'une huaca.
Huaca = divinité locale tutélaire d'une ayllu ; Haut lieux ou objets sacralisés ; idole. Le pays dénombre 328 huacas. Retenez juste qu'il s'agit d'un lieu sacré témoin d'un évènement exceptionnel et marqué par les esprits.
Hunan = la moitié du haut.
Hurin = la moitié du bas, où demeuraient les Incas pendant la confédération.
Huacacamayocs = prêtres du Soleil.
Illapa = foudre, éclair, tonnerre.
Inca = ce mot signifie "roi" ou "empereur". Il désigne originellement l'empereur, et uniquement lui. De nos jours, ce terme est utilisé pour décrire le peuple en entier.
Inti = Soleil.
Inti Raymi = fête religieuse du Soleil, qui a lieu le 24 Juin, au Solstice d'été.
Intipchurin = "fils du Soleil" ; désigne l'Inca.
Mallqui = momies des ancêtres.
Maskapaicha (ou Mascapaicha) = signe distinctif de la souveraineté inca, insigne du pouvoir suprême que les empereurs portent à leurs front (frange écarlate).
Mita = corvée obligatoire accomplie périodiquement par un foyer pour son cacique ou pour l'Inca ; Travail collectif obligatoire pour le compte de l'Inca.
Mamacuna = prêtresse chargée du culte des morts.
Orejon (Orejones) = aristocrate et haut dignitaire inca, aux oreilles déformées et agrandies (d'où leur nom que l'on peut traduire par "oreillards" ou "celui qui a de grosses oreilles"). J'ai souvent lu qu'il s'agissait d'une caste guerrière chargée de la protection personnelle de l'Inca.
Pacarina (ou Paqarina) = lieu mythique d'origine des ancêtres et de la lignée, matrice tribale. Pour les incas, leur paqarina est la grotte de Paqariqtampu. Les paqarina étaient d'importants lieux de commémoration.
Panaka (ou Panaca) = lignage royal, descendance du souverain. Quand les espagnols arrivèrent au Cuzco, la cité comptait 11 lignages impériaux qui correspondaient aux 11 souverains ayant régné sur le Tawantinsuyu.
Puna = haut plateau (au-dessus de 3000 mètres).
Pututu = coquille de conque ; instrument à vent utilisé par les Chaskis.
Quipu = faisceaux de cordelettes à nœuds servant à la comptabilité (recensement,...) et à mémoriser des informations. Ceux qui les utilisaient sont appelés les Quipucamayocs. On pense qu'il s'agit d'un système d'écriture plus sophistiqué qu'il n'y paraît, et ce dernier n'est d'ailleurs à ce jour toujours pas déchiffré.
Quipucamayoc = fonctionnaire qui utilise des Quipus pour tenir sa comptabilité.
Qoya (ou Koya) = reine, épouse principale de l'Inca, incarnation terrestre de la Lune (Quilla). Il s'agit la plupart du temps de sa sœur, ou alors de la fille d'un Kuraka voisin dont on cherche une alliance.
Quechua = langue parlée dans l'empire Inca et encore utilisée de nos jours.
Raymi = fête.
Sinchi = chef de guerre. Les premiers rois Incas portent ce titre jusqu'à Inca Roca, qui devient le premier Inca.
Suyu = division territoriale de l'empire Inca. Il y avait quatre suyus (parties) dans le Tahuantinsuyu.
Sapa Inca = "Inca principal", désignant l'empereur Inca, manifestation terrestre d'Inti (Inti Churin = fils du Soleil). Le premier Sapa Inca est le légendaire Manco Capac.
Tupu = unité de mesure foncière. Un tupu est la superficie nécessaire à l'entretien d'une personne.
Tampu (ou Tambo) = sorte de gîte d'étape et de relais de poste ; caravansérail. Un message transitait ainsi de tampu en tampu via les chasquis.
Tocapo = décoration des tissus destinés aux souverains. Le tocapo est un carré à l'intérieur duquel sont brodés différents motifs, à la fois décoratifs et informatifs ; motif géométrique.
Tahuantinsuyu = nom de l'empire Inca, signifiant "Pays des quatre quartiers unifiés".
Vilca = plante hallucinogène.
Vilcoama = grand prêtre.
Yana = "Serviteurs perpétuels", serviteur attitré de l'Inca. Il se consacre entièrement au service de l'Inca qui pourvoit à la totalité de ses besoins. On pourrait traduire cela par "esclave" mais cela serait une erreur.

L'UNIVERS DES INCAS
L'univers inca est constitué de trois "pacha", qui sont à la fois des concepts de temps et d'espace, mais que l'on peut voir comme des niveaux différents :

01. Hanan Pacha (le monde du dessus, où vivent le Soleil et la Lune).
02. Kay Pacha (le monde d'ici, où vivent les Hommes).
03. Hurin Pacha, ou Uku Pacha (le monde d'en dessous).



LE CALENDRIER INCA

Le calendrier inca était divisé en douze mois, et commençait au mois de Décembre. Autant être clair : on était loin de la science des mayas et très loin de leur précision. Voici la liste des mois : 

01. Capac Raimi ou Capac Inti Raimi (Décembre).
02. Camay Raimi (Janvier).
03. Hatun Pucuy ou Paucar Pucuy (Février).
04. Pacha Pucuy (Mars).
05. Arihua Quilla ou Inca Raimi (Avril).
06. Aymoray Quilla ou Hatun Cuzqui (Mai).
07. Aucay Cuzqui (Juin).
08. Chacra Conacuy (Juillet).
09. Yapaquiz ou Chacra Yapuy Quilla (Aout).
10. Coya Raimi (Septembre).
11. Uma Raimi Quilla (Octobre).
12. Aya Marca Raimi ou Canta Quis (Novembre).

Il faut retenir trois fêtes importantes, à savoir :

01. Capac Raymi - Remise des cache-sexe et des boucles d'oreille - Décembre.
02. Inti Raymi - Fête du Soleil - Juin.
03. Coya Raymi - Fête de la Lune - Septembre.


LES SACRIFICES INCAS
Contrairement aux Aztèques et aux Mayas, les Incas ne pratiquaient que peu fréquemment les sacrifices humains, préférant les sacrifices animaux (lamas, lapins, lions,...). Mais les sacrifices humains existaient malgré tout, notamment pour honorer certains dieux très craints, comme Illapa et Supay.

J'ai trouvé intéressant de partager avec vous un sacrifice particulier, en l'honneur de l'Inca défunt, celui de la Capac Cocha. Pourquoi celui-ci ? Parce qu'il demeure particulièrement morbide pour nos yeux actuels d'occidentaux.

"On choisissait un certain nombre d'enfants que l'on enivrait ou dans les bouches desquels on soufflait de la coca réduite en poudre. Après quoi on les noyait. Mouraient aussi des femmes, des serviteurs et des oreillards qui désiraient d'eux-mêmes suivre le souverain dans l'au-delà."
Maria Rostworowski - Le grand Inca

DES COUREURS EXCEPTIONNELS
Chaskis

"Un chasqui parcourait une lieue, un autre l'attendait une lieue plus loin, recevait le message de vive voix et, avant même que le premier ait atteint le point de rencontre, le suivant était déjà parti sans le voir, portant un message de Cuzco à Quito en cinq jours."
Pedro Pizarro

ORGANISATION DE L'EMPIRE INCA
L'empire Inca portait un nom : Tahuantinsuyu, signifiant "Les quatre quartiers (ou terres) unifiés" ou "Les quatre régions du soleil" selon les ouvrages.

Il était comme son nom l'indique divisé en quatre parties : Chinchansuyu (Nord), Collasuyu (Sud), Antisuyu (Est) et Cuntinsuyu (Ouest).


"L'Inca régnait sur toutes ces provinces, réparties en quatre territoires : le principal, le plus intéressant et le plus peuplé - de quatre cents lieues, de Cuzco à Quito -, s'appelle Chincha et Suyo, du nom du peuple Chincha dont provenait  le seigneur et ami d'Atahualpa [...]. Le deuxième territoire s'appelle Condesuyo ; il s'étend jusqu'à la mer, au sud, et tient son appellation du nom des Indiens Condes qui le peuplent. Le troisième territoire, c'est le Collasuyo, parce que les Indiens de ces hauts plateaux s'appellent les Collas. Il contient  les provinces qui s'égrènent jusqu'à la mer, au sud. Depuis Mohina jusqu'à los Chichas, où commence la campagne qui s'étend jusqu'au Chili, il y a plus de cent cinquante lieues. Le quatrième territoire, Andesuyo, compte toutes les chaînes de montagnes, depuis Puerto Viejo jusqu'au Rio de la Plata, une province de cinq cent lieues appelée Tucuman. On a donné le nom d'Andesuyo à cette cordillère qui court jusqu'à la mer du nord parce que les Indiens qui y vivent s'appellent Andes. D'où l'origine de tous ces noms : Chinchasuyo, Condesuyo, Collasuyo et Andesuyo. Chacun de ces territoires avait sa langue propre, bien que, de l'un à l'autre, les différences fussent peu sensibles." Pedro Pizarro

Le centre correspond à la capitale Cuzco et ses environs (en blanc sur l'image). La capitale elle-même est divisée en deux parties : Hanan Cuzco (le haut de Cuzco, réservé aux familles nobles) et Hurin Cuzco (le bas du Cuzco). Au centre se situe le Coricancha, le temple du Soleil, "l'enclos doré", le plus grand centre religieux, dédié au dieu solaire Inti.

Concernant la pyramide hiérarchique du pouvoir, l'Inca arrivait tout naturellement au sommet, accompagné de son épouse principale, la Koya. Il était conseillé par 4 Apu ou Apo, qui représentaient les quatre sections du Tawantinsuyu et étaient garants de leur administration. Au-dessous des Apu venaient les Tukriquq, c'est à dire les gouverneurs de province. Ils représentaient le souverain auprès des populations locales, et rendaient la justice en son nom. Ils veillaient également au bon entretien des routes, des ponts et des édifices publics. Les Tukriquq s'entouraient des Kipukamoyocs, chargés de noter à l'aide de cordelettes à nœuds toute sorte d'informations (recensement, état des stocks des entrepôts,...). Viennent enfin tous les Kuraka de toutes les chefferies d'Ayllu.

LES EMPEREURS INCA
La civilisation Inca a connu 13 empereurs, mais certains ouvrages en recensent 12, voir même 11. En voici la liste complète. Les 7 premiers empereurs Inca sont des empereurs légendaires (les dates sont donc hypothétiques) :

EMPEREURS APPARTENANT AU HURIN CUZCO (BAS)
01. Manco Capac (1200-1230) - Épouse = Mama Occlo.
02. Sinchi Roca (1230-1260) - Épouse = Mama Coca.
03. Lloque Yupanqui (1260-1290) - Épouse = Mama Caua.
04. Mayta Capac (1290-1320) - Épouse = Mama Tancaray.
05. Capac Yupanqui (1320-1350) - Épouse = Chimbo Mama.

Ces empereurs ont-il vraiment existé ? Personne ne saurait répondre à cette question. Il faut donc rester prudent et partir du principe qu'il ne s'agit que d'empereurs légendaires. Juste un petit mot sur Manco Capac : Fils du dieu Viracocha, il symbolise l'archétype du souverain inca, une sorte de modèle....l'Empereur de base quoi, modèle pour tous les autres.

EMPEREURS APPARTENANT AU HANAN CUZCO (HAUT)
06. Inca Roca (1350-1380) - Épouse = Mama Micay.
07. Yahuar Huacac (1380-1400) - Épouse = Mama Chicay.
[Certains commencent la liste des véritables empereurs incas à partir d'ici]
08. Viracocha Inca (1400-1438) - Épouse = Mama Runtu.
09. Pachacutec (1438-1471) - "Celui qui bouleverse la terre" - Épouse = Mama Anarhuaque.
10. Tupac Yupanqui (1471-1493)
11. Huayna Capac (1493-1528) - Épouse = Raura Ocllo.
12. Huascar (1528-1532) - Épouse = Coya Chuqui Guapay.
13. Atahualpa (1532-1533) - Épouse = Cusi Rimay Ocllo.

À ces treize empereurs, on peut rajouter les empereurs dits coloniaux, sans réels pouvoirs, bien plus la marionnette des espagnols qu'un véritable empereur. À ce moment-là, rajoutons :

14. Topa Hualpa (1533)
15. Manco Inca (1533-1545)
16. Sayri Tupac (1545-1560)
17. Titu Cusi (1560-1571)
18. Tupac Amaru (1571-1572).


"D'autres Indiens disent que ce premier seigneur Inca est originaire de Tambo, qui se trouve à Condesuyos [...]. Il s'appelait l'Inca Viracocha ; on dit qu'ils conquit aussi un territoire d'environ trente lieues autour de Cuzco, et qu'il le peupla. Un seul de ses fils survécut, qui s'appelait Topa Inca Yupanqui Pachacuti. Celui-ci ajouta cent lieues au territoire initial. Puis les deux successeurs Huayna Inca et Inca Amaro Inca s'étendirent jusqu'à Cajamarca. Le cinquième descendant, Huayna Capac, atteignit Quito et, par ailleurs, ses capitaines conquirent le territoire qui confinait le Chili et la baie de San Mateo, soit une terre d'environ mille lieues d'un bout à l'autre." Pedro Pizarro


L'inca était le descendant direct du dieu solaire Inti, et était révéré comme un dieu vivant. Cela impliquait qu'il était considéré comme n'ayant pas de parents directs (il était un Waqcha). On le considérait donc comme le fils du Soleil (Intip Churin). Retenez bien cela : Le Soleil et la Lune sont représentés sur Terre respectivement par l'Inca et son épouse, la Coya. Le premier inca Manco Capac et son épouse Mama Occlo sont les premiers représentants de ces deux astres. Cela est très important pour comprendre à quel point l'Inca était considéré comme un dieu vivant, réincarnation du Soleil sur Terre.

LE CORICANCHA
"Enclos doré", le plus grand centre religieux Inca, lieu le plus sacré de l'empire, temple du Soleil, dédié naturellement à Inti. Son ancien nom était Inticancha. Il s'agissait d'une vaste enceinte rectangulaire de 400 pas de périmètres, bâties en pierre sèches parfaitement taillées et ajustées les unes aux autres sans autre lien que du bitume. A mi-hauteur de l'enceinte courait une corniche d'or large de quatre palmes. Les portes étaient entièrement revêtues d'or et ouvraient sur un jardin jonché de morceau d'or fin et planté de mais dont la tige, les feuilles et les épis étaient également en or. A l'intérieur du jardin se dressaient quatre sanctuaires dont les murs étaient tapissés de plaques de métal précieux. Le plus spacieux contenait l'image de la divinité solaire qu'ornaient quantité de pierreries, et dont les espagnols ne purent jamais s'emparer. Les trois autres étaient dédiés à la lune (Quilla), à la foudre (Illapa), et à l'Arc-en-ciel (Amarru).

Je vous laisse imaginer ce que les espagnols en ont fait... Rasé, pillé de fond en comble. Les plaques d'or arrachées, les momies profanées. Ils ont même détruit les fondations pour y bâtir l'église de Santo Domingo.

Église Santo Domingo, bâtie sur les ruines du Coricancha


LA DÉFORMATION DES CRANES
La royauté inca allongeait leurs crânes pour avoir l'apparence plus distinct du reste du peuple. C'était un signe de richesse et de pouvoir. Très jeune, les enfants étaient ainsi placés entre deux planches, forçant le crâne à pousser plus long.



LA PREMIÈRE RENCONTRE
Lorsque les espagnols ont rencontré les Inca pour la première fois, ils étaient considérés comme des dieux. En effet, le peuple inca n'avait jamais vu de cheval jusqu'à présent, portant des hommes blanc et barbus, tout comme Viracocha. Ils croyaient ainsi que le dieu créateur était revenu pour les aider. Mais ils comprirent très vite qu'ils avaient torts...

QUELQUES NOMS
Francisco Pizarro, conquistador.
Diego de Almagro, conquistador.
Frère Vicente de Valverde, premier évêque de Cuzco.
Hernando Pizarro,  conquistador et frère de Francisco.
Gonzalo Pizarro, conquistador et frère de Francisco.
Pedro Pizarro
Juan Pizarro, conquistador et frère de Francisco.
Charles Quint, empereur
Manco Inca, empereur Inca

LES FEMMES DU SOLEIL
Décrire

"L'effigie du Soleil était disposée sur un haut siège très riche, entièrement composé de graines de tournesol. Deux cents femmes, des filles de notables, vivaient là dans la chasteté, au titre d'épouses du Soleil. Elles dormaient à même le sol et prétendaient que, pendant leur sommeil, le Soleil s'accouplait avec elles. Mais elle mentaient : en réalité, elles avaient des liaisons avec les domestiques et les nombreux gardiens de Soleil." Pedro Pizarro

LA FORTERESSE DE SACSAHUAMAN
A décrire

"Sur le territoire de Cuzco, les Indiens disposaient d'une forteresse puissante, perchée sur une colline. Encadrée de deux hautes tours, elle était fortifiée de plusieurs enceintes de pierres taillées si énormes qu'il semblait impossible que des hommes aient pu les assembler de leurs mains. De petits blocs s'ajustaient à d'autres de la grosseurs d'une bonne brasse, et tous s'emboitaient avec une telle précision qu'une pointe d'épingle n'aurait pu s'y glisser. La forteresse, qui s'étageait en terrasses de toits plats, abritait plus de dix mille indiens répartis dans de nombreux logis regorgeant d'armes, de lances et de flèches, de dards, de macanas, de boucliers, de pavois - si vastes qu'ils pouvaient abriter indiens quand ils faisaient le siège d'un fort - ainsi que de casques faits de roseaux tissés et bien durs. Il y avait aussi un grand nombre de brancards qui faisaient office de litières pour les seigneurs. De nombreux indiens assuraient la garde de toutes ces réserves, veillant notamment à ce que les intempéries ne les détériorent pas, réparant au besoin les brèches dans les terrasses et les maisons. De sorte que cette forteresse, inexpugnable, était aussi un abri contre les intempéries, bref une construction dont on ne finirait pas de découvrir les dédales et les multiples recoins." Pedro Pizarro

Voilà une description précise et pleine de vie !! On peut aisément s'imaginer cette forteresse avec les vestiges actuels, notamment ces fameux murs de pierres parfaitement emboitées.



Si j'ai pris le temps d'y consacrer une section entière, c'est pour deux raisons : la première, c'est que cette forteresse constitue un véritable chef d'œuvre de l'architecture Inca, dont les vestiges peuvent encore nous montrer tout le talent des constructeurs incas. Si vous devez retenir trois vestiges architecturaux de cette civilisation, alors retenez le Machu Picchu, le Coricancha et... la forteresse de Sacsahuaman bien sûr ! Deuxièmement, cette forteresse a joué un rôle primordial dans l'histoire inca puisqu'elle est le lieu où va se jouer une bataille décisive : celle du siège de Cuzco par les forces rebelles de Manco Inca.

LA NOUVELLE MERVEILLE DU MONDE
Elle n'est plus aujourd'hui que des ruines, mais demeure malgré tout une des 7 nouvelles merveilles du monde. Je veux parler bien sur du Machu Picchu, une ville sacrée pour les incas, et encore aujourd'hui. Je pourrais en parler des lignes durant, mais rien de vaut la curiosité pour découvrir ce site magique. En attendant, en voici une magnifique photo :)


LE SAVIEZ-VOUS ?
  • La brutale conquête de l'Amérique du Sud au 15e et 16e siècle eut une conséquence étonnante : le refroidissement de la Terre de 0.15 degrés Celsius. En effet, la mort de 90% de la population précolombienne libéra 56 millions d'hectares de terres agricoles, colonisées par la végétation tropicale, qui capta du CO2. Quand on vous dit que les espagnoles n'ont pas été si méchants que ca...