Découvrez les différentes cosmogonies et mythologies des plus grandes civilisations du monde


mercredi 23 décembre 2015

MYTHOLOGIE MÉSOPOTAMIENNE - BON A SAVOIR


LEXIQUE
Étonnement, et contrairement à la mythologie perse truffée de mots compliqués, ce lexique ne devrait pas être très développé. 

Amorrites = populations nomades originaires de Syrie occidentale, qui envahissent la Mésopotamie à la fin du IIIe millénaire av. J.-C.
An = le ciel.
Anunna = nom donné aux 7 magistrats vivant en Enfer.
Annunaki = groupe de dieux initialement de classe "supérieure", qui vont évoluer vers des divinités des enfers, régnant donc dans "L'en-Bas".
Akkadien = langue sémitique parlée par l'une des premières populations  de Mésopotamie, avec les Sumériens.
Akitu = nouvel an babylonien (fête de l'Akitu); premier jour du Printemps.
Abgal = nom donné aux 7 sages créés par Enki pour apporter la culture et la civilisation aux hommes.
Akitu = festival du Nouvel An.
Apkallu = désignation sumérienne des 7 sages, héros civilisateurs envoyés par Enki pour la culture aux habitants archaïque de la Mésopotamie.
Arallu = royaume des enfers.
Apsu = royaume de l'eau douce où règne le dieu Enki.
Awilu = homme libre, homme d'une certain noblesse terrienne (si j'ai bien compris).
Babylone = "Porte des dieux".
Cité-État = portion de territoire qui, autour d'une ville où règne un souverain unique, regroupe des agglomérations mineures (bourg et villages).
Cunéiforme = première forme d'écriture connue, composée de signes en forme de "clous".
Dilmun = nom donné à l'île actuel de Bahrein.
Ebabbar = nom du temple principal dédié à Shamash.
Ershetu = "Terre" ; Autre nom donné au monde des Enfers.
Esagil = "Demeure au toit élevé" ; temple principal de la divinité Mardouk, à Babylone.
Etemmu = fantôme. Après la mort, l'homme passe à l'état d'Etemmu.
Etemenanki = "Maison qui est le fondement du ciel et de la terre" ; Ziggourat du temple de Mardouk à Babylone. Est-ce la fameuse tour de Babylone ?
En = "Grand prêtre".
Ensi = "Messager des dieux" ; Sorte de roi indépendant.
Igigi = groupe de dieux initialement de classe "inférieure", travaillant pour les besoins des Annunaki, qui deviennent par la suite les dieux célestes.
Irkalla = "Grande cité" ; Un des noms donné au monde des Enfers.
Kur = "Montagne" ; Monde souterrain des Enfers.
Ki = la terre.
Lugal = "Grand homme", Roi.
Mésopotamie = désigne actuellement les régions situées entre l'Euphrate et le Tigre et en bordure de ces fleuves.
Mushkenu = homme faisant partie de la classe moyenne ou des pauvres (si j'ai toujours bien compris).
Shedu = esprit protecteur à l'apparence similaire du Lamassu (corps de taureau, ailes d'aigle et tête humaine). Il était représenté par paire à l'entrée des villes, des temples et des palais pour repousser les esprits maléfiques et les ennemis.
Sémite =  groupe linguistique incluant notamment les akkadiens, les babyloniens et les assyriens.
Shangu = grand prêtre assyrien du dieu Assur.
Sikaru = bière mésopotamienne, qui signifie littéralement "pain liquide".
Tell = colline artificielle qui résulte de l'accumulation de matières sur un lieu anciennement occupé.
Wardu = serviteur (esclave).
Ziggourat = "La proéminente" ; tour à étages, rejoints par un escalier ou une rampe, de plus en plus étroits à mesure de leur élévation. La fameuse tour de Babel n'était autre que le Zigourrat du temple de Mardouk.

LE MONDE SELON LES MESOPOTAMIENS


Le monde vu par les anciens mésopotamiens est difficile à appréhender pour nos yeux, parce qu'il est plein de contradictions et d'étrangetés. Mais rappelons-nous qu'il s'agit d'une pensée de plus de 4000 ans ! Ainsi, le monde était une immense sphère divisée en deux parties : l'En-haut (le Ciel = An) pour la partie supérieure ; l'En-bas (l'Enfer = Kur) pour la partie inférieure. Au centre, une sorte d'île centrale, la Terre, et juste en-dessous, l'Apsu, une gigantesque nappe d'eau douce entourée par la mer (donc d'eau salée). La Terre est bordée par deux déserts : le désert occidental et le désert oriental. Ensuite ? La mer, la mer, la mer puis... des hautes montagnes.

Le ciel était divisé en trois parties :
  • Le ciel supérieur : demeure d'Anu.
  • Le ciel intermédiaire : demeure de Mardouk et des Igigi.
  • Le ciel inférieur : là où se trouvent les étoiles et les constellations.
La terre était divisée également en trois parties :
  • La terre-ferme supérieure : demeure des Hommes.
  • La terre-ferme intermédiaire : l'Apsu, royaume du dieu Éa.
  • La terre-ferme inférieure : demeure des Announaki et des dieux infernaux en général. De ce que j'ai pu lire et comprendre, l'enfer comprend la reine Ereshkigal, son mari (forcé) Nergal, les Anunna (7 magistrats), les Anunnaki (juges de l'Enfer) ainsi que Namtar, le lieutenant de l'Enfer.
Le monde souterrain des Enfers - Les différents noms :
  • Dannina, Kur ("Montagne"), Irkalla ("Terre"), Ershetu ("Grande cité"), Arallu ("Grand En-bas"), Ganzer.

LE CALENDRIER MESOPOTAMIEN
Le calendrier mésopotamien était basé non pas sur le cycle solaire, mais bien sur le cycle lunaire, ce qui a amené à devoir combler quelques manques. En effet, le cycle lunaire compte 29 jours par mois et il y avait 12 mois, ce qui faisait 348 jours sur 360. Un mois intercalaire était donc mis en place pour combler ce manque et se calquer (à peu près) sur le cycle solaire.

Voici les 12 mois, avec une petite particularité : le premier mois de l'année commence en Mars, avec une année commençant à l'équinoxe du Printemps :

01. Nisan (mars-avril)
02. Ayyar (avril-mai)
03. Siman (mai-juin)
04. Dumuzi (juin-juillet)
05. Ab (juillet-aout)
06. Elul/Ulul (aout-septembre)
07. Tesrit (septembre-octobre)
08. Warahsamna (octobre-novembre)
09. Kislim (novembre-décembre)
10. Tebet (décembre-janvier)
11. Sabat (janvier-février)
12. Addar (février-mars)

Le Nouvel an a lieu le premier jour du Printemps (mois de Nisan) : c'est la fête de l'Akitu.

LA VACHE SACRÉE
Les Mésopotamiens liaient la vache à l'abondance et à l'astre lunaire. Ainsi, les représentations picturales ou sculptées de la vache sont un croissant de Lune, et les Sumériens figuraient la Lune avec deux cornes. Le reflet de la lune était vu comme le jet de lait de la vache lunaire, et la voie lactée était comparée à un troupeau.

LES CRÉATURES LÉGENDAIRES
Les mythes Mésopotamiens regorgent de créatures légendaires, encore aujourd'hui très bien ancrés dans la culture Fantasy.

ANZU (ou IMDUGUD) : LE GRIFFON
Voleur de la tablette des destins dans un mythe portant son nom, il est décrit comme une créature à moitié lion, moitié rapace, muni de grande ailes (aigle léontocéphale). Maître des tempêtes, il les déclenche d'un battement d'ailes. Physiquement, il est ainsi très proche de ce que l'on appelle un Griffon. Retenez donc bien qu'il s'agit d'un oiseau-tonnerre, serviteur du grand Enlil dont il volera les tablettes des destins, et que c'est un certain Ninurta, héros parmi les dieux, qui le vaincra.

Représentation d'Imdugud

LE LAMASSU (ou SHEDU)
Il s'agit d'un taureau ailé androcéphale (avec un visage humain), qui fait office de gardien et de protecteur des portes d'une ville. Ils ont ainsi un corps de  taureau, un visage humain et des ailes, et sont un symbole de puissance chez les Assyriens. Les collections du musée du Louvre possède une collection de Lamassus exceptionnelle, dont voici une petite photo lors d'une de mes visites.


LES DÉMONS
Les mésopotamiens croyaient, en plus de leurs divinités fort nombreuses, à des démons et des génies, qu'ils devaient combattre par des exorcismes. Nous retrouvons ce concept chez les perses, mais de manière bien plus poussées. Sans rentrer dans les détails, voici les noms de démons les plus connus : Lahmu, Lamashtu, Pazuzu, Humbaba, Asakku, Lamma, Latarak, Lugalirra, Meslamtaea, Ninshubur.

Représentation de Pazuzu

LES HOMME-SCORPION
Quelles belles créatures que sont ces homme-scorpions, gardiens du lieu où se lève le Soleil !

QUELQUES CITATIONS
L

"À la quarantaine, c'est (encore) plaisant ;
À la cinquantaine, les jours raccourcissent ;
À la soixantaine, on est respectable ;
À septante ans, sursis d'existence ;
À quatre-vingts, c'est la vieillesse ;
Et à quatre-vingt-dix, la décrépitude !"

"Pourquoi vagabonder ainsi, Gilgamesh ?
La vie sans fin que tu recherches,
Tu ne la trouveras jamais !
Quand les dieux ont créé les hommes,
Ils leur ont assigné la mort,
Se réservant l'immortalité, à Eux seuls !
Toi, plutôt, replis-toi la panse,
Demeure en gaité jour et nuit,
Fais quotidiennement la fête,
Danse et amuse-toi jour et nuit,
Accoutre-toi d'habits bien propres,
Lave-toi, baigne-toi,
Regarde tendrement ton petit qui te tient la main
Et fais le bonheur de ta femme, serrée contre toi !
Car telle est la seule perspective des hommes !"

"Avancer de l'argent est doux comme faire l'amour,
Mais le récupérer, aussi pénible qu'accoucher !"
Dialogue du pessimisme

"L'étonnement est le premier pas du savoir"
Jean Bottero (dans "Au commencement étaient les dieux")

"Plus tu as de bœufs, plus tu as de bouses !"
Proverbe mésopotamien

LES GRANDES DECOUVERTES ARCHEOLOGIQUES


  • Le cimetière d'Ur,
  • La porte d'Ishtar,


LE CIMETIÈRE D'UR
En 1922
Par Léonard Wooley





LE SAVIEZ-VOUS ?
  • Les Sumériens sont les inventeurs de la brique ! On leur doit également l'invention de la roue, ainsi que de la bière ! Rien que ça :)
  • Babylone signifie "Porte des dieux".
  • Le mythe du paradis ou encore celui du déluge n'est absolument pas une création biblique, n'en déplaise à certains. En effet, le récit du Déluge est une création mésopotamienne avec des similitudes très frappantes avec la version chrétienne (qui est pourtant bien celle qui a copié). N'hésitez pas à aller lire ce récit dans la section "Les mythes" ; le Noé sumérien s'appelle ici Ziusudra.