Découvrez les différentes cosmogonies et mythologies des plus grandes civilisations du monde


mercredi 14 octobre 2015

MYTHOLOGIE MÉSOPOTAMIENNE - LES DIEUX

La déesse Inanna / Ishtar

Comme bien souvent à ces époques fort lointaines, la religion mésopotamienne est ce que l'on appelle une religion polythéiste. Les Mésopotamiens croyaient donc en plusieurs dieux, pour ne pas dire beaucoup. L'Épopée de la création parle de 600 dieux, dont 300 résident dans l'En-haut, 300 dans l'En-bas ! Les grands spécialistes que j'ai pu lire, quant à eux, penchent pour un nombre de divinités situé entre 1000 et 2000 dieux ! Imaginez-vous si je devais toutes vous les lister...

Mais tous n'ont pas la même influence selon les époques et les lieux, et tous ne jouent pas le même rôle dans les récits mythologiques. Ainsi, LAHMU, faisant pourtant partie de la première génération de dieux dans la cosmogonie mésopotamienne avec LAHAMU, n'a pourtant qu'une influence limitée dans les récits mythologiques, et apparaît même comme un dieu mineur (sans vouloir lui faire offense).

Autre point intéressant : les dieux mésopotamiens ont les mêmes défauts et qualités que les hommes, c'est à dire qu'ils sont jaloux, parfois lâches, avides, passionnément amoureux, ou encore courageux, sage et généreux. Ils doivent manger, boire, ou encore faire l'amour. Ce ne sont ainsi pas des êtres sans défauts, bien qu'ils soient tout puissants. Ce sont donc des dieux anthropomorphes.

Retenez bien ces deux concepts de la religion mésopotamienne : polythéiste, avec une foule de divinités anthropomorphes.

Alors qui sont véritablement les dieux principaux du panthéon mésopotamien ? Bah ils sont en vérité un petit nombre (Ouf !). Bien sûr, cela dépend toujours du lieu et de l'époque, car leur influence fluctue et évolue selon les panthéons locaux et les syncrétismes. Ainsi, certains dieux en "absorbent" d'autres pour ne faire qu'un, d'autres changent avec le temps et se complexifient,... Bref, établir une classification rationnelle des dieux mésopotamiens est impossible car c'est un panthéon large qui bouge et évolue sans arrêt au fil des siècles ; Il faut donc suivre et savoir faire la part des choses pour s'en sortir. Juste pour info, les Sumériens avaient quatre divinités principales : An (ciel), Ki (terre), Enlil (air) et Enki (eau). A ces quatre divinités créatrices, on trouvait également les trois divinités du ciel : Nanna (lune), Utu (soleil) et Inanna.

Enfin, sachez qu'il est ardu de fixer des liens de parenté sûrs et incontestables tant les récits mythologiques varient et se contredisent. Tantôt Ninazu est le fils d'Enlil, tantôt celui du couple Nergal/Ereshkigal ; tantôt Nergal est le fils d'Anu, tantôt celui d'Enlil ou d'Ea ; tantôt Nergal est une divinité de l'En-bas dès la naissance, tantôt il s'agit d'un dieu de l'En-haut décidant de prendre le pouvoir de l'En-bas en épousant Ereshkigal, ... On pourrait continuer ainsi fort longtemps. Il n'y a donc pas de vérité absolue dans ce domaine et les choix que j'ai fait n'engagent évidemment que moi.

Dernière chose : il existerait deux grands groupes de dieux, à savoir les Annunaki ("Progéniture du prince") et les Igigi. Pendant longtemps et à travers les mythes, les Annunaki ont représenté une caste dominante, faisant travailler les Igigi (qui sont donc des sortes de dieux prolétaires), qui vont se révolter et réclamer le même statut divin. Puis en évoluant, les Annunaki vont devenir des divinités de l'En-Bas, tandis que les Igigi vont avoir un statut aussi grand que les Annunaki et résider dans l'En-Haut. Ne cherchez pas à savoir qui fait partie des Annunaki, et qui fait partie des Igigi, cela serait une prise de tête sans réel intérêt. Sachez juste que deux groupes divins existent.


LES DIEUX MAJEURS
J'ai choisi de mettre en avant onze dieux, que je considère comme étant majeurs dans le panthéon mésopotamien. Encore une fois, ces choix n'engagent que moi, mais je pense ne pas m'être trompé. Il y a entre autre le dieu poliade de Babylone (Mardouk) et celui qui domine le panthéon assyrien (Assur).

Voici les noms que j'ai retenu, avec leur nom akkadien et sumérien (entre parenthèses) :

ANU (AN)
ELLIL (ENLIL)
EA (ENKI)
SIN (NANNA)
ISHTAR (INANNA)
MARDOUK (AMAR UTU)
ASSUR
ADAD (ISKUR)
NINURTA (NINGIRSU)
SHAMASH (UTU)
NERGAL

Si vous ne pouvez en apprendre autant, faites au moins l'effort de retenir la première triade AN/ENLIL/ENKI (que l'on appelle communément la triade créatrice ou cosmique), ainsi que la deuxième SIN/ISHTAR/SHAMASH (que l'on appelle communément la triade astrale). Ce sont pour moi les dieux les plus importants et les plus influents dans la mythologie mésopotamienne. Rajoutez MARDOUK et vous aurez déjà une connaissance intéressante pour aller plus loin.

Je pense n'avoir oublié personne alors faisons leur connaissance rapidement. Pour information, sachez que les dieux ont très souvent un nom en sumérien (celui de gauche), ainsi qu'un nom en akkadien (celui de droite). Il est pour moi très important de noter les deux noms. Sachez également que beaucoup de divinités, dont les plus importantes, parrainaient une ou plusieurs cotés sumériennes : des temples étaient alors érigés au nom du dieu qui était honoré en tant que maître et protecteur divin de la cité. C'est pour cela que vous verrez une ligne "Ville et temple principal" quand cela est nécessaire.

AN / ANU
"L'en-Haut" "Le Ciel"Le roi des dieux" "Le roi des Annunaku"
Nom Sumérien : An.
Nom Akkadien : Anu.

Parents : Anshar & Kishar.
Enfants : Enlil, Enki, Adad, Damkina, les Annunaki, les Utukki.
Épouses : Ki (Terre ; aussi appelée Urash), Antu (mythologie babylonienne), Nammu.
Ville et temple principal : Uruk (temple : l'Eanna "temple du ciel").
Chiffre associé : 60.

"C'est toi qui détiens les insignes royaux, prince des dieux ! Ta parole fait autorité dans le concile des plus grands dieux !"

Dieu du ciel, père de tous les dieux et fondateur de la dynastie divine régnante. Avant d'être remplacé par son fils Enlil, il était le dieu souverain qui dirigeait tout l'Univers. Toutes les divinités l'honoraient comme leur père, leur chef. Son rôle décline ainsi peu à peu au profit d'Enlil et de Marduk, mais il reste le doyen des dieux, le patriarche, le plus ancien. Il y a donc un certain respect de ce dieu, qui a été la première représentation de la royauté divine. Il est lié à la déesse Ki, la Terre.

MON AVIS
Bizarrement, je trouve Anu beaucoup en retrait malgré son ancien statut de dieu souverain. On sent qu'il s'agit d'un très ancien dieu sumérien, dont l'intérêt décroit petit à petit chez les akkadiens, au point d'en faire une sorte de grand-père sénile très peu concerné par tout. Il me rappelle étrangement le dieu égyptien Ré, qui se retire des activités divines, devenu trop vieux : on le respecte, il est au plus haut du panthéon, mais ne joue pas un grand rôle dans les mythes, tel une ancienne gloire à la retraite.

ENLIL / ELLIL
"Seigneur des vents" "Seigneur de l'atmosphère" "Seigneur Air" "L'assignateur des destin du pays" "Seigneur souffle" "Le berger des multitudes foisonnantes"
Nom Sumérien : Enlil.
Nom Akkadien : Ellil.

Parents : An (Ciel) & Ki (Terre).
Enfants : Ninurta, Nanna (Sin), Nergal, Ningirsu.
Épouse : Ninlil.
Ville et temple principal : Nippur (temple : l'Ekur "temple de la montagne").
Chiffre associé : 50.

"Il est le Grand et Puissant Souverain, qui domine le Ciel et la Terre, qui sait tout, et qui comprend tout !"

Il succède à son père pour devenir le souverain du panthéon mésopotamien, souverain du Ciel et de la Terre. Il est le dieu de la Justice et possède les tables de la destinée (il décide donc de la destinée de tous les hommes). Il préside également l'assemblée des dieux à Nippur. Enlil est donc le dieu le plus important pour les sumériens. Remplacé plus tard par Marduk, comme lui-même a remplacé An en tant que souverain des dieux.

MON AVIS
Il faut savoir qu'Enlil a une personnalité vraiment étrange pour un souverain des dieux. En effet, au fil des mythes, il apparaît comme un être impétueux, très autoritaire, qui incarne la "poigne" plus que tout. Je n'ose le dire au risque de le froisser, mais il reflète vraiment l'image d'un monarque plus autoritaire qu'intelligent, plus instinctif que penseur, plus caractériel que conciliateur. En cela, il se distingue complètement de son frère Enki. Ainsi, il n'hésite pas à violer sa future femme Ninlil, ou à déclencher un déluge pour se débarrasser des Hommes devenus trop nombreux et trop bruyants selon lui. En fait, pour conclure, je pense qu'il symbolise le monarque viril, avec ses défauts et ses qualités.

ENKI / EA
"Seigneur de l'En-Bas" "Seigneur de la terre"
Nom Sumérien : Enki.
Nom Akkadien : Ea.
Autres noms : Nudimmud ("Celui qui fabrique et procrée"), Ninigiku ("Seigneur aux yeux brillants")

Parents : Anu & Nammu.
Enfants : Mardouk, Ninsar, Nanshe, Asarluhi, Enbilulu.
Épouse : Damkina/Damgalnuna (assimilée à Ninhursag).
Ville et temple principal : Eridu (temples : l'E-Abzu "maison de l'abîme" & l'E-Engur "maison de l'Engur").
Chiffre associé : 40.
Autre : Enki a un lieutenant, nommé Isimud.

"O vénérable Enki, le souverain des hommes tous ensemble, c'es toi !"

Maître de l'Apsu (eaux douces souterraines primordiales), dieu de la sagesse, des arts et des techniques. Il est l'inventeur de l'écriture, de l'artisanat et des sciences. Il est également le créateur des Hommes, tout autant que leur protecteur. Enki est un dieu rusé et créateur, qui donne (je trouve) un vent de fraîcheur dans le panthéon mésopotamien. Fils d'Anu et frère d'Enlil, il est pas celui qui gouverne, mais il est celui qui sait trouver des solutions à tous les problèmes. Quand les Igigi se révoltent contre les Annunaki, c'est lui qui à l'idée de créer les Hommes pour que ces derniers travaillent à leur place. Quand Enlil déclenche le Déluge pour se débarrasser des Hommes devenus trop bruyants, c'est lui qui vient prévenir Atrahasis et qui sauve la race humaine. Bref, si vous rajouter le fait qu'il est le père de Mardouk, vous comprendrez qu'il s'agit d'un dieu majeur du panthéon mésopotamien, qui mérite amplement sa place parmi la première triade.

MON AVIS
Comme vous l'aurez remarqué, Enki est aux antipodes de son frère impétueux Enlil. Voilà enfin un dieu lucide, intelligent, et rusé à la fois, sachant s'adapter à toutes les situations et capable d'inventer tout autant que de maitriser des techniques ! Certes, il n'est pas le dieu du vent, mais mon dieu qu'il fait  du bien à cette triade un peu trop austère à mon goût !

NANNA / SIN
"Dieu Lune"
Nom Sumérien : Nanna.
Nom Akkadien : Sin.

Parents : Enlil & Ninlil.
Enfants : Ishtar, Shamash, Nusku, Ereshkigal (?)
Épouse : Ningal.
Ville et temple principale : Ur & Harran (temple : l'Ekishnugal "temple de grande lumière").
Chiffre associé : 30.

"Sein maternel qui as tout mis au jour, toi qui sièges, là-haut, bien au-dessus des hommes ! O père bienveillant, qui tiens entre tes mains la vie de l'Univers !"

Il est le Dieu-Lune, protecteur des bergers. On le considérait comme le dieu "dont aucun dieu ne pénètre le cœur profond". C'est un dieu important du panthéon et pourtant, il ne joue jamais un rôle majeur dans la mythologie. Il est également un dieu de la fertilité.

INANNA / ISHTAR
"Dame du ciel" "La maîtresse du ciel"
Nom Sumérien : Inanna.
Nom Akkadien : Ishtar.

Parents : Sin & Ningal.
Enfants : Nanaya,  Lulal, Shara, Latarak.
Époux : Dumuzzi (entre autres, parlons plutôt d'amants avec cette déesse volatile).
Ville et temple principal : Uruk (temple : l'Eanna "maison des cieux").
Chiffre associé : 15.
Autre : Ishtar dispose d'un vizir nommé Ninshubur.

"Je t'implore, dame des dames, déesse des déesses ! Ishtar, souveraine de toutes contrées et régente des hommes ! Noble Irnini, la plus grande de tous les dieux célestes, reine toute-puissante, au nom sublime : c'est toi la lampe du Ciel et de la Terre, belliqueuse fille de Sin !"

Déesse de l'Amour et de la Fertilité, mais aussi déesse de la Guerre. Sœur d'Ereshkigal, elle va devenir la plus grande déesse de toute l'Asie occidentale. Associée à l'amour dit "libre", à la sexualité mais également à la planète Vénus.

AMAR UTU / MARDOUK
"Veau du Soleil"
Nom Sumérien : Amar Utu.
Nom Akkadien : Mardouk
Autres noms : Mardouk possède 50 autres noms, tous listés dans l'Enuma Elish. Les citer tous n'a aucun intérêt en soi, mais j'ai voulu être exhaustif, alors, allons-y : Marduk, Marukka, Marutukku, Mershakushu, Lugaldimmerankia ("roi des dieux, du ciel et de la terre"), Narilugaldimmerankia, Asarluhi, Asarluhi Namtila, Asarluhi Namru, Asari, Asarualim, Asarualimnuna, Tutu, Tutu Ziukkina, Ziku, Tutu Agaku, Tuku, Shazu, Zisi, Shazu Suhrim, Shazu Suhgurim, Shazu Zahrim, Shazu Zahgurim, Enbilulu, Enbilulu Epadun, Enbilulu Gugal, Hegal, Sirsir, Sirsir Malah, Gil, Gilima, Agilima, Zulum, Mummu, Zulum Ummu, Gishnumunab, Lugalabdubur, Pagalguenna, Lugaldurmah, Aranunna, Dumuduku, Lugalsuanna, Irugga, Irkingu, Kinma, Esiskur, Gibil, Addu, Asharu & Neberu.

Parents : Ea & Damkina.
Enfants : Nabu.
Épouse : Sarpanite.
Ville et temple principal : Babylone (temple : l'Esagil "temple au pinacle éminent" ou "demeure au toit élevé", où est construit l'Etemenanki, la "maison-fondement du ciel et de la terre", la grande ziggourat de Babylone dédiée au dieu).
Chiffre associé : 10.

"Seigneur Marduk, dieu suprême, à l'intelligence insurpassable...Lorsque tu pars en guerre, les cieux chancellent ; lorsque tu  hausses la voix, la mer est perturbée ! Brandis-tu ton épée, les dieux font volte-face : pas un seul ne résiste à ton choc furieux !"

"Splendide était sa stature, étincelant son regard...
Inconcevablement merveilleuses étaient ses dimensions,
Impossibles à penser, difficiles à imaginer !
Quatre étaient ses yeux, quatre, ses oreilles ;
Quand il remuait les lèvres, le Feu flamboyait,
Quadruplement avait grandi sa faculté d'entendre,
Et ses yeux, tout autant, voyaient l'ensemble de tout.
Exalté parmi les dieux, supérieure était sa taille,
Ses membres gigantesques..."

Il est La divinité de Babylone, son dieu poliade, qui le glorifie dans l'Épopée de la création (voir la section La cosmogonie mésopotamienne). Fils d'Ea et de Damkina, c'est lui qui récupérera les tablettes des destins d'Enlil. A noter que Mardouk a un titre personnel, Bel, qui signifie "maître" ou "seigneur".

ASSUR
Assur est le dieu principal et national des Assyriens, portant le nom de leur première capitale. Il n'y a pas grand chose à dire sur lui et pourtant, il fait partie de ma liste des divinités primaires. Notons que les Assyriens n'ont pas hésité à recopier l'Épopée de la création babylonien, en remplaçant tout simplement le nom de Mardouk par celui d'Assur.

Parents : ?
Enfants : Aucun.
Épouse : Mulissu ?
Ville et temple principal : Assur (temple : l'Esharra "Maison de la totalité").


ISKUR / ADAD
""
Nom Sumérien : Iskur.
Nom Akkadien : Adad.

Parents :
Enfants :
Épouse : Shala.
Ville et temple principal :
Autre : deux messagers nommés Shoullat et Harish.

Dieu du temps, gouvernant aussi bien les orages que la pluie génératrice de vie. Il est également associé aux tempêtes et aux météores. Par syncrétisme, il absorbe la personnalité du dieu sumérien Iskur, alors dieu des pluies et des orages.

NINGIRSU / NINURTA
"Seigneur de la Terre arable"
Nom Sumérien : Ningirsu.
Nom Akkadien : Ninurta.

Parents : Enlil & Ninlil.
Enfants : Aucun.
Épouse : Gula (ou Bau).
Ville et temple principal : Nippur (temple : l'Eshumesa) et Girsu (temple : l'Eninnu).

Ninurta est un dieu artisan, divinité des pierres précieuses mais aussi de la guerre. Il est considéré aussi comme un dieu héroïque, notamment lors de son combat contre Kur et son armée de pierres. C'est donc à la fois un dieu agraire et un dieu guerrier, le champions des dieux.

UTU / SHAMASH
"Lumière solaire" "Jour"
Nom Sumérien : Utu.
Nom Akkadien : Shamash.

Parents : Sin & Ningal.
Enfants : Kettou, Mesharou.
Épouse : Aya (ou Sherida).
Ville et temple principal : Larsa  & Sippar (temple : l'Ebabbar "maison brillante").
Chiffre associé : 20.

"Illuminateur des cieux tout entiers, ô Shamash, toi qui, là-haut et  là-dessous, dissipes les ténèbres !  Ta splendeur enveloppe la Terre comme un filet : Tu éclaires jusqu'aux ténèbres des montagnes les plus lointaines. À ta vue, les dieux infernaux entrent en allégresse, et tous les dieux célestes exultent devant toi !"

Dieu du Soleil et de la Justice, il est symbolisé par un disque solaire décoré par une étoile à quatre branches.

Shamash (à droite) face au roi Hammurabi.

NERGAL (OU ERRA)
"Chef de la grande ville"
Nom Sumérien : Aucun.
Nom Akkadien : Nergal (parfois aussi appelé Erra).

Parents :
Enfants :
Épouse : Ereshkigal.
Ville et temple principal : Kish (temple : l'Ekishibba).

"Force sublime ! Écraseur de tous les rebelles, toi qui courbes les orgueilleux ! O vigoureux infatigable qui réjouis le cœur d'Enlil : puissantes sont tes mains, et large ta poitrine ! Tu es parfait, sans égal parmi les dieux !"

Dieu de la peste et de la guerre, qui va devenir par la force le dieu des enfers, partageant ainsi son trône avec Ereshkigal.

LES DIEUX MINEURS
Loin de moi la volonté de dénigrer ces autres dieux par rapport aux autres, mais ils occupent clairement un rôle moins important dans la mythologie mésopotamienne. Cela ne veut pas dire qu'ils n'étaient pas aimés ni moins honorés. En sachant qu'il existe 600 dieux, nous imaginez bien que ma liste n'est évidemment pas complète. J'ai essayé d'en noter le plus possible au fil de mes lectures et je pense humblement avoir fourni un très bon travail (dans l'ordre alphabétique) :

ABU : dieu des plantes.

ANSHAR : "Ciel universel" ou "Tout ce qui se trouve au-dessus" ; fils de Lahmu et père d'Anu.

ANTU : épouse d'An dans la mythologie babylonienne. Son chiffre est 55.

ANUNNAKI : groupe divin régnant sur le monde de l'Au-delà. Il semblerait que les Anunnaki aient régné au départ comme une classe divine dominante et aristocratique vivant dans les cieux, faisant travailler durement les Igigi jusqu'à la révolte de ces derniers. Puis, peu à peu, ils sont devenus des divinités de l'En-Bas, dont il est quasi-impossible d'en savoir le nombre exact (on parle de 600, dont 300 dans le ciel, 300 sur Terre), ni même tous les noms qui composent ce groupe obscur.

APSU : dieu de l'océan souterrain d'eau douce, mari de Tiamat dans le récit cosmogonique babylonien.

ASALLUHI : dieu sumérien de la ville de Ku'ar, absorbé ultérieurement par Mardouk.

ASNAN : déesse des céréales et de l'orge, créée par Enlil pour nourrir les Anunnaki.

AYA : femme de Shamash, mère de Kettou et Mesharou. Elle représente l'Aube.

BAU (ou BAWA) : fille d'Anu et femme de Ningirsu. Assimilée peu à peu à Gula ; déesse principale de Lagash.

DAMKINA (ou DAMGALNUNNA) : "La grande épouse du prince" "L'épouse véritable" ; femme d'Enki et mère de Mardouk, liée à la Terre. Elle a divers noms comme Ninhursag, Nintur, Ninmah ou encore Aruru.

DUMUZZI (ou TAMMUZ) : "Le fils légitime", époux d'Ishtar, il deviendra une divinité infernale quand Ishtar le choisira pour prendre sa place aux enfers ("La descente d'Ishtar aux enfers"). Sinon, il est un des deux gardiens du temple d'Anu. Frère de Geshtinanna. Dieu pasteur lié à la fertilité.

ENBILULU : dieu des fleuves, des canaux et de l'irrigation.

ENDURSAG : dieu protecteur des voyageurs.

EMKIDU : dieu des agriculteurs et des travaux agricoles, associé donc au travail des champs. Se bat contre Dumuzzi pour épouser la belle Ishtar, mais il est vaincu.

ERESHKIGAL : "Souveraine du Grand-En-Bas" "Dame du Grand Pays"; Sœur d'Ishtar, elle deviendra l'épouse (forcée) de Nergal. Elle est celle qui règne dans le monde des enfers, tout d'abord seule, jusqu'à ce que Nergal ne lui prenne la place par la force. Son fidèle ministre est Namtar, une divinité liée à la peste.

GAGA : messager d'Anshar.

GESHTINANNA : déesse du vin et de la vigne, sœur de Dumuzzi. Se sacrifie pour prendre la place de son frère la moitié du temps aux enfers.

GIBIL : fils de Nusku, dieu du feu et des forges.

GULA : déesse de la médecine et de la guérison, femme de Ninurta. Son temple principal se situait dans la ville d'Isin. Assimilée également à l'accouchement.

ILABRAT : vizir d'Anu.

IGIGI : groupe divin régnant sur le monde de l'En-Haut. Au départ considérés comme une classe divine inférieure travaillant les champs (sur Terre) pour le compte des Anunnaki, les Igigis finissent par se révolter et réclamer une revalorisation de leur statut divin. C'est cela qui va déclencher la création de l'Homme. C'est bien plus qu'ils seront considérés comme les dieux célestes, sans que l'on sache vraiment pour quelle raison ni à quel moment.

ISHHARA : déesse de l'Amour ; un des aspects d'Ishtar.

KAKKA : ministre d'Anu.

KETTOU : fils de Shamash. Symbolise la Justice.

KI : divinité de la Terre, épouse d'Anu.

KISHAR : "Terre universelle" ou "Tout ce qui se trouve en-dessous", fille de Lahmu, épouse d'Anshar et mère d'Anu.

KINGU (ou QINGU) : fils (et amant) de Tiamat, qui joue un grand rôle (de méchant) dans l'Enuma Elish.

KULLA : dieu des briques. Crée par Ea à partir de l'argile. Grâce à lui, les hommes ont appris la construction.

LAHAR : dieu du petit bétail.

LAMASHTU : fille du dieu An, déesse ou démone qui provoquait les fausses couches chez les femmes. Elle provoquait également des cauchemars et apportait la maladie. Son côté absolument malfaisant était contré par Pazuzu.

LOUGALBANDA : dieu protecteur de Gilgamesh ; Ancien roi divinisé, époux de Ninsoun.

LAHMU :

LAHAMU :

LULAL : fils d'Inanna et patron de la ville de Bad-Tibira.

MAMI : déesse assimilée à Ninhursag.

MASHAROU : fils de Shamash. Symbolise le Droit.

MUSHDAMMA : dieu de l'architecture.

NAMTAR : fidèle ministre d'Ereshkigal, dieu de la peste. Il est chargé de répandre les maladies dans le monde. Lieutenant de l'Enfer.

NANSHE : Déesse interprète des rêves, associée aux activités maritimes (pêche, chasse, mer). Fille d'Enki et Ninhursag.

NARU : dieu patron des eaux courantes.

NANTAR : dieu des fléaux et des épidémies. Il est envoyé par Enlil sur Terre pour diminuer le nombre d'humains, mais il se laisse amadouer par toutes les offrandes offertes par les hommes.

NABU (NABOU) : fils de Mardouk et Sarpanite, patron des scribes, scribe de l'assemblée divine. Marié à Tasmetu, sa ville de culte était Borsippa et son temple est l'Ezida. Dieu du savoir et de l'écriture.

NINGISHZIDA : fils de Ninazu et de la déesse Ningirida, marié à la sœur de Dumuzzi, Geshtinanna. Il est le deuxième gardien du temple d'Anu. Son nom signifie "seigneur du bon arbre", et il est considéré comme le dieu guérisseur de la végétation.

NINAZU : fils d'Ereshkigal et Nergal, père de Ningishzida. Donc lié au monde souterrain fort logiquement. Père de Ningishzida et divinité guérisseuse.

NINKASI : déesse de la bière.

NINLIL : "Dame du vent", déesse de la fertilité et épouse d'Enlil.

NINKILIM : déesse des rongeurs sauvages, qui éloigne les animaux nuisibles.

NIN-EDINNA : déesse patronne de la steppe.

NINKARRAK : déesse de la guérison et des médecins. Assimilée à Gula, dont aussi Bau.

NINSHUBUR : servante et messagère fidèle d'Ishtar (mais elle reste une déesse à part entière !).

NINHURSAG (ou ARURU, ou NINMAH, ou MAMI) : "Maîtresse de la montagne", déesse-mère de la Terre. Sa ville principale de culte est Kesh.

NINGIRSU : divinité agraire, assimilée peu à peu à Ninurta. Fils d'Enlil et Ninlil. Son temple principal est appelé l'Eninnu, à Girsu. Dieu principal de Lagash.

NINGAL : épouse de Sin, mère de Shamash, d'Ishtar et surement d'Ereshkigal (puisque cette dernière est dite comme sœur d'Ishtar).

NINSOUN : mère de Gilgamesh, elle est "La vache céleste", mariée à Lugalbanda.

NISSABA : déesse de l'écriture, de l'école et de la végétation. Fille d'Anu ou d'Enki selon les versions, et de Urash ou Ninhursag selon aussi les versions. Difficile donc de lui attribuer une réelle parenté. Toujours est-il qu'elle est la déesse des scribes et des sciences.

NINTU : déesse des naissances.

NINMUZ : dieu lié au travail du bois.

NUSKU : dieu de la lumière et du feu, messager d'Enlil. Fils de Sin ou d'Enlil selon les versions.

PAPSUKKAL : dieu de second rang, ministre des grands dieux.

PAZUZU : divinité secondaire considérée comme le roi des démons du vent. Paradoxalement, il est connu pour ses aspects protecteurs malgré un côté malfaisant.

SHALA : déesse du blé, femme d'Adad.

SHAKAN : dieu des pâturages, associé à la vie pastorale.

SHUMUQAN (ou SOUMOUQUAN) : dieu du bétail, des troupeaux, des bêtes sauvages.

SIRISH : dieu associé à la préparation de la bière.

SARPANITE : femme de Mardouk, mère de Nabu.

SIDURI : déesse de la bière et de la fermentation.

TASMETU : épouse de Nabu.

TIAMAT : "Mère de la Vie" ; déesse primordiale des eaux salées, épouse d'Apsu et mère de Qingu.

URASH : dieu secondaire tutélaire de la ville de Dilbat (ne pas confondre avec la déesse-mère Urash assimilée à Ki).

UTTU: déesse des vêtements et du tissage, associée au travail des fibres.

LES AUTRES DIEUX
Vous aurez remarqué que je n'ai pas listé un par un les 600 dieux dont se targue l'Épopée de la création. Il en manque donc, oui, beaucoup même, mais ne vous inquiétez pas, il ne s'agit que de dieux mineurs, souvent des divinités étrangères ou très anciennes.

ZABABA : antique dieu guerrier sumérien, dieu tutélaire de la ville de Kish.

DAGAN : dieu importé par les Amurrites, assimilé à Éa.

TISPAK : dieu étranger d'origine inconnue, dieu tutélaire de la ville d'Eshnunna.

KAMULLA : dieu cassite, assimilé à Éa.

SIHU : dieu cassite, assimilé à Sin.

MARATTA : dieu cassite, assimilé à Ninurta.

AMURRU : dieu du peuple amorrite et patron de la ville de Ninab.

AKTUPTUM : déesse vénérée à Aktup.